Souvenirs de Billy Graham  |  Souvenirs de John Stott

L’histoire du Mouvement de Lausanne commence par une amitié particulière. En 1955, l’évangéliste Billy Graham avait été invité pour une mission à l’université de Cambridge, au Royaume-Uni, et John Stott, était son principal assistant. Ces deux jeunes hommes ont forge une amitié à vie qui a, plus tard, débouché sur l’inauguration du Mouvement de Lausanne.

Une vingtaine d’années après le début de cette amitié, Billy Graham a ressenti le besoin d’un congrès mondial afin de reformuler la mission chrétienne dans un monde de bouleversements politiques, économiques, intellectuels et religieux. Il était convaincu que cela n’était possible que si des leaders du monde entier se rassemblaient et s’unissaient dans « la tâche commune de l’évangélisation totale du monde ».

   

Le Premier Congrès international sur l’évangélisation mondiale, en juillet 1974, est né de cette amitié entre B. Graham et J. Stott. Plus de 2 400 participants, venus de 150 nations, se sont réunis à Lausanne en Suisse, pour ce que le magazine Time a décrit à l’époque comme « Un forum formidable. C’est probablement la plus vaste réunion de Chrétiens jamais tenue. »

Ce Congrès a donné naissance à la déclaration biblique que Billy Graham appelait de ses vœux : La Déclaration de Lausanne, dont John Stott a été le principal architecte. La Déclaration allait s’avérer l’un des documents les plus importants de l’histoire moderne de l’Église. Elle a façonné la réflexion évangélique pour le reste du vingtième siècle.

Toute leur vie, Billy Graham et John Stott ont été des leaders sans pareils pour les évangéliques du monde entier. Nous ne devons pas leur chercher de successeurs. Leur œuvre commune pour établir un mouvement associant étroitement passion pour l’évangélisation et réflexion théologique, orthodoxie et orthopraxie, s’est révélée un tournant historique pour les évangéliques. À ce jour, des congrès internationaux, des rassemblements mondiaux, ainsi que des forums thématiques et des consultations ont continué à être organisés dans ce que Billy Graham appelait « l’esprit de Lausanne » – un esprit d’humilité, d’amitié, de prière , d’étude, de collaboration et d’espérance – le même esprit que reflétait son amitié avec John Stott.


Receive our best missional resources, fruit of the legacy of Billy Graham and John Stott, directly to your inbox