Avec ce numéro, nous annonçons la passation de témoin. Depuis son tout premier numéro en 2012, David Taylor a été notre rédacteur en chef, il a piloté avec compétence la publication, depuis les premières discussions conceptuelles qui ont suivi Le Cap 2010 jusqu’à son rôle actuel de publication phare du Mouvement de Lausanne, publiée en anglais, espagnol, portugais et français. La perspicacité et la compétence de David dans la mise en forme et l’organisation d’articles provenant d’une telle diversité d’auteurs du monde entier ont fait de l’Analyse Mondiale de Lausanne une source fiable d’idées et de conseils pour dirigeants chrétiens dans plus de 200 pays et territoires. Nous sommes reconnaissants que David ait le désir de rester au sein du comité consultatif de rédaction, à titre bénévole.

C’est avec une grande joie que nous accueillons Loun Ling Lee comme nouvelle rédactrice en chef. Enseignants, écrivains et rédactrice expérimentés, Loun étaitauparavant chargés de cours en mission au Redcliffe College, au Royaume-Uni, directrice de la formation d’AsiaCMS basé en Malaisie, mobilisatrice de mission auprès de l’OMF et pasteure de Grace Singapore Chinese Church.

C’est avec une profonde gratitude que nous exprimons notre reconnaissance à David Taylor pour plus de sept années comme rédacteur en chef de l’AML, et c’est avec joie que nous envisageons la poursuite de la croissance et de l’impact de l’AML avec notre nouvelle rédactrice en chef, Loun Ling Lee, qui présente l’aperçu du numéro de ce mois-ci.

– David W. Bennett, Directeur mondial associé pour la collaboration et le contenu, Mouvement de Lausanne

La Déclaration de Lausanne déclare : « Nous nous réjouissons de voir se lever une nouvelle ère missionnaire. Nous assistons à la disparition rapide du rôle dominant des missions occidentales. Dieu est en train de susciter dans les jeunes Églises une force puissante et renouvelée pour l’évangélisation du monde. » (Déclaration alinéa 8)

Dans ce numéro de l’Analyse mondiale de Lausanne, nous donnons la parole à des auteurs de différentes parties de l’Église mondiale qui traitent de questions stratégiques relatives à la mission mondiale. Melody J. Wachsmuth est une chercheuse spécialisée dans la mission et vit en Croatie. Elle a énormément à cœur de voir les Roms et les non-Roms s’engager ensemble dans des partenariats solides pour la mission, afin de « partager nos divers dons, tout en manifestant la ˮnouvelle humanitéˮ dans le Christ ». Elle nous aide à comprendre la nécessité de tels partenariats lors de la table ronde où chacun a la possibilité de contribuer et où chacun sera entendu.

Dans le même esprit d’unité dans le corps du Christ, Dan Sered et Simon Stout, qui travaillent avec le mouvement Juifs pour Jésus, aiguisent notre conscience du problème spirituel de l’antisémitisme dans le monde. Les Juifs ont été persécutés dans l’histoire de l’Église. Ils sont encore stigmatisés parmi les chrétiens aujourd’hui. « En tant que membres du corps du Messie, nous devons non seulement reconnaître les fautes de ceux qui nous ont précédés, mais aussi être prêts à combattre l’antisémitisme », exhortent Dan et Simon. Ils nous proposent une mesure pratique à notre portée : établir « des relations entre nos communautés ecclésiales et la communauté juive locale ».

L’héritage de Lamin Sanneh, éminent historien, spécialiste du christianisme mondial et défenseur du dialogue interreligieux, ne pourrait pas être plus pertinent dans le monde complexe qui est le nôtre aujourd’hui. Wanjiru Gitau, maître de recherche à l’Université St Thomas, a mis en lumière son héritage, notamment sur le thème de la traduction du message du Christ dans la langue et la culture des destinataires. Son article met au défi les théologiens de notre temps de « guider les communautés chrétiennes à discerner les signes des temps », de rendre « l’Évangile intelligible » en le traduisant pour « un monde profondément modifié », comme l’a fait Lamin Sanneh.

Lorsqu’à été rédigée la Déclaration de Lausanne, à l’issue du premier Congrès international sur l’évangélisation du monde, en 1974, les personnes qui ont participé à sa rédaction n’auraient pas pu envisager le phénomène actuel du mouvement missionnaire chinois comme faisant partie de la « nouvelle ère missionnaire ». Dans « L’avenir incertain des Églises urbaines en Chine », l’analyse de Thomas Harvey sur les tendances des Églises urbaines et des missions dans la Chine moderne nous donne un nouvel aperçu du mouvement missionnaire florissant dans ce pays malgré l’environnement hostile. Thomas, doyen académique du Centre d’Oxford pour les études sur la mission, nous rappelle que « alors que le travail missionnaire s’installe dans des nations au-delà de la chrétienté occidentale, la dynamique de la mission et sa relation avec les pouvoirs laïques et religieux sont incertaines et sa progression est souvent confrontée à de violents vents contraires. »

Nous espérons que ce numéro vous a encouragé à voir ce que Dieu fait, au-delà de la chrétienté occidentale, par l’intermédiaire de l’Église mondiale, et nous a motivés à participer à la mission de Dieu pour le monde à notre époque. L’Analyse mondiale de Lausanne recherche activement des auteurs variés pour refléter la richesse de la communauté mondiale des croyants. Nous nous efforçons de couvrir un large éventail de sujets contemporains qui intéressent et préoccupent cette communauté, afin que nous qui, ensemble, formons le corps du Christ, nous puissions accomplir en commun la tâche que notre Seigneur nous a confiée, à savoir évangéliser le monde.

L’Analyse mondiale de Lausanne est également disponible en anglais, espagnol et portugais. Veuillez envoyer vos questions et commentaires sur ce numéro à l’adresse [email protected]. Le prochain numéro sortira en juillet.

Print Friendly, PDF & Email

Loun Ling Lee est la rédactrice en chef de l’Analyse mondiale de Lausanne. Elle a été chargée de cours sur la mission au Redcliffe College, au Royaume-Uni, directrice de la formation d’AsiaCMS basée en Malaisie, directrice exécutive de MSI Professional Services (Malaisie), mobilisatrice de mission auprès de la mission OMF (Singapour) et pasteure de la Grace Chinese Church à Singapour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*