En 2010 les musulmans constituaient plus d’un quart de la population mondiale (23.4%) avec une croissance d’environ 35% prévue pour l’horizon 2030. 97% de la population musulmane mondiale et environ 65% de la population chrétienne vivent majoritairement dans les pays de l’hémisphère Sud. On peut dire que l’Islam représente le plus grand défi pour un certain nombre de raisons et les musulmans demeurent le plus grand groupe  non-atteint par l’évangile.

Dans le sillage du 11 septembre, l’Islam soulève un certain nombre de sérieux problèmes théologiques, missiologiques, idéologiques et existentiels pour la présence et le témoignage chrétiens de manières tout à fait nouvelles et défiantes. Les attaques récentes dirigées contre les chrétiens par ISIS en Iraq, et Boko Haram au Nigéria aussi bien que d’autres attaques terroristes tout autour du monde compliquent le témoignage déjà peu aisé des chrétiens auprès des musulmans. L’Islam extrémiste est non seulement en train de radicaliser des sections des sociétés musulmanes à travers toute la Terre, mais plus encore, menace de radicaliser certains membres des populations chrétiennes qui sont en train de grandir dans la crainte et la haine de l’Islam et des musulmans et recourent à des attaques de vengeance comme moyen de légitime-défense.

Au nom du Dieu de vérité, nous (i) refusons de promouvoir des mensonges et des caricatures au sujet des autres confessions, et (ii) dénonçons et résistons au préjudice raciste, à la haine et à la crainte incitée au sein des médias populaires et de la rhétorique politique. Au nom du Dieu de paix, nous rejetons la voie de la violence et de la vengeance dans nos interactions avec les gens d’autres confessionss, même quand nous sommes violemment attaqués. L’Engagement du Cap II-C-1

Déjà la recherche effectuée des années durant a montré que plus de 30% des musulmans qui viennent à la foi en Christ attestent suite à leur décision de l’impact direct du style de vie chrétien et du témoignage personnel. Il n’y a pas de substitut à la présence physique ou à l’incarnation de l’évangile par des personnes ayant des consciences informées et de cœurs remplis d’amour. Malheureusement, une recherche récente montre que 86% des non-chrétiens pourraient n’avoir jamais rencontré un chrétien. Il y a un besoin urgent de désintensifier la crainte et la haine que certains chrétiens nourrissent et expriment envers l’Islam et les musulmans, et d’inculquer la confiance en l’évangile avec la vision d’inspirer les 2.6 milliards au monde à vivre les épîtres dans les milieux musulmans. C’est dans cet état d’esprit que le réseau à thème l’Islam de Lausanne cherche à travailler en vue d’équiper et de ressourcer l’église mondiale pour la tâche à venir.

C’est également à cette fin, qu’une Consultation Mondiale sur l’Islam a été convoquée au Ghana en Avril 2014, rassemblant 40 acteurs évangéliques-clés venant de 20 pays ayant une expérience étendue du ministère dans des contextes islamiques, et dont plusieurs étaient venus à la foi ayant à l’avance un arrière-plan musulman. Cette consultation s’est essentiellement concentre sur la mise à disposition de ressources pour les chrétiens  vivant dans les pays du tiers-monde, pour le ministère aux Musulmans. Plus de ressources seront bientôt produites par le réseau de Lausanne sur l’Islam.